Débarquement en terre Delhi

Vous imaginez une poule devant un couteau et vous avez la représentation de notre arrivée à Delhi.

Il faut prendre en compte que nous voyagions depuis plus de six mois dans le confort de notre fourgon ORBIS et que nous n’avions jamais imaginer poser nos pieds sur l’asphalte de Delhi en première partie de cet Infinitrip!

Les images des reportages, que nous regardions lovés au fond de notre ex canapé, refont surfaces. Les récits des baroudeurs rencontrés sur la route nous mettent l’eau à la bouche. Et pourtant, nous étions loin de penser à ce que nous allions vivre!

Dès notre sortie chaotique de l’aéroport de Delhi, on a pris quelques bonnes claques!

On comprend de suite que d’apprivoiser l’Inde nous prendra quelques semaines…nous avons du temps et c’est heureux 🙂

Nos Baroutil’s :

  • Ne jamais sortir de l’aéroport sans avoir pu échanger ou retirer de l’argent! En effet une fois dehors vous ne pouvez plus rentrer et c’est ballot quand les distributeurs extérieurs ne fonctionnent pas! Heureux les quelques euros qui nous restaient en poche.
  • Notre hôtel était situé dans Old Delhi – quartier Pahar Ganj ; très bonne situation pour visiter et prendre un train en direction du Rajasthan.
  • Acheter une carte Sim chez l’opérateur Airtel ; moins de 600 RS (7.40€) pour 3 mois avec 1.4 GB par jour.
  • Pour s’orienter, utiliser l’application Maps.me, largement testé depuis notre entrée en Russie.
  • Télécharger l’application Indian.Railway et Cleartrip pour les réservations de train et/ou contrôler les horaires.
  • Débarquant sans aucun guide touristique, fouiner les bouquins laissés par les autres baroudeurs dans les hébergements et tu peux avoir le cul bordé de nouilles et dégoter le guide du routard qu’il te faut 🙂 Merci infini à ces routards bienveillants.

Infinitrip à Delhi :

Nous passerons 3 jours à Delhi.

Le bruit est une constante mais nous découvrirons que c’est une constante partout. Donc après une nuit « WTF ! » et notre premier réveil indien, nous prenons le chemin direction l’office du tourisme à Connaught Place. Situé à moins de 2 km à pied de notre hôtel ; on apprendra très vite à slalomer entre tuktuk, scooters, rickshaw, voitures, camions, vaches, chiens…et nos semblables:) Après une petite 1/2 heure à l’Office…définitivement le routard reste notre meilleur guide!

Ragaillardis par cette première mise en jambe, de Connaught Place, nous irons visiter le quartier de la Gate of India, monument aux morts ressemblant fort à une miniature de notre arc de triomphe! Au bout se situe le quartier Rashtrapati Bhavan qui concentrent le parlement et la maison du président.

Le métro qui dessert aisément la plupart des sites touristiques intéressants, est très facile à utiliser. On finira donc la première journée par Qutb Minar une tour sublime servant sûrement de minaret à la mosquée et ce sous un couché de soleil inoubliable.

Le lendemain, ayant pris nos marques, nous partons à la découverte de la grande mosquée Jama Masjid édifiée en 1650, juste sublime. Nous rejoignons ensuite le Red Fort, énorme forteresse construite en 1640. Malgré une inscription au patrimoine mondiale de l’Unesco, la visite de cette forteresse est décevante. Alors on file fissa dans le quartier de Chandni Chowk et on tombe sur le temple Sikh Gurudwara Sis Ganj. Nous serons pris en charge de suite par un sikh avec des yeux d’une rare beauté qui nous guidera au sein du temple jusqu’à ses cuisines. Nous serons invités à déjeuner dans la cantine où sont servis quotidiennement plus de 20000 repas et ce gratuitement. La logistique d’une telle organisation est très impressionnante et intéressante à découvrir. Nous ne savions pas alors que nous découvririons quelques jours plus tard celle du Golden Temple à Amritsar dans le Penjab.

Songeurs et déboussolés par ce que nous venons de vivre, on se plonge dans les allées du bazar de Chandni Chowk. Chaque quartier a sa spécialité (Bijoux, Nourritures, Fringues, Meubles, Quincaillerie…et Photographie). Il fait chaud, on se sent moites et le bruit nous fatigue. Comme on a lu que le jardin Lordi Garden était un coin paisible de New Delhi, on court s’y réfugier. Après une bonne sieste au cœur de cet havre de paix, on finira notre deuxième journée par Safdarjung Tomb (tombeau mongol de 1754).

La dernière journée, nous partons découvrir le temple Swaminarayan Akshardham, situé de l’autre côte de la rivière. Très facile d’accès en métro. La sécurité du site est au sommet, les photos sont interdites. Nous terminerons Delhi en beauté par le site Humayun’s Tomb, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco.

Ces trois jours à Delhi nous ont semblé suffisants pour voir l’essentiel et pour que Chris ne pète pas les plombs avec le bruit des klaxons! Ceci étant les klaxons vont nous poursuivre…mais il va bien ?!?

On comprend aujourd’hui bien mieux le proverbe indien cité dans le Routard  « Tout Européen qui vient en Inde acquiert de la patience s’il n’en a pas et la perd s’il en a. »

L’insaisissable Delhi en images :

 

{"autoplay":"true","autoplay_speed":3000,"speed":300,"arrows":"true","dots":"true"}

Laisser un commentaire