Colorful Rājasthān

Installés confortablement sur le toit terrasse de notre guesthouse « Dylan café » à Jodhpur, écoutant du Bob Dylan et disposant d’une vue mémorable sur la forteresse Mehrangarh, on prend le temps avec douceur de mettre en forme ce qui est déjà de l’ordre de nos souvenirs.

Au crépuscule du jeudi 25/10, nous quittons Delhi avec le train n°12015 en direction de celle que l’on nomme la ville rose : Jaipur, capitale du Rājasthān. Cette première expérience en train nous rappelle que climatisation et pays chaud sont bons amis et que nos pulls ne seront donc pas charges inutiles! A l’arrivée après un voyage agréable mais frais, un tuk tuk nous conduit au quartier Bani Park où se concentrent de nombreux hébergements. Notre choix se porte sur la guesthouse Vinayak et on ne le regrettera pas. Accueil sublime, chambre propre et lumineuse, comme on les aime. Étant encore un peu sonnés par le changement radical d’ambiance avec celle du Kirghizistan, on décidera de rester sept nuits à Jaipur ; sûrement que le rose de la cité est le meilleur des réconforts lorsque l’on voyage depuis le sud ouest de la France 🙂

Depuis Vinayak guesthouse, rejoindre la vieille ville «Pink City », prend une petite heure à pied ou une quinzaine de minutes en tuk tuk. Construite en grès rose et repeinte de cette couleur pour le plaisir des yeux du Prince de Galle en 1875, le rose est restée la couleur dominante. Selon la lumière du jour, la magie des lieux est accentuée par la variabilité des reflets sur les bâtiments. Dès le premier soir, nous déambulons dans les allées des bazars et nous découvrons tout un quartier d’artisans travaillant pierre, marbre pour sculpter diverses statues de divinités, héros populaires…les jours suivants ce sont des créateurs de bijoux, de vêtements, de cahiers…autant de métiers oubliés et exposés à vue d’un garage ouvert sur la rue. Les conditions de travail sont critiques et de toute évidence la notion des risques est aux antipodes de nos codes. Dans le cadre de l’organisation de la cité, nous sommes étonnés également de ne trouver que des petits commerces de proximité. L’alimentation est pour l’essentiel organisée en marché et les étals sont regroupés en spécialité ; fruits et légumes, épices, huiles, farines, légumineuses, produits d’hygiène…quelques échoppes regroupent un peu de tout mais c’est souvent un grand capharnaüm à l’image de la circulation dans les rues. Avec la construction du métro qui perturbe d’autant plus les flux, on sent que Jaipur bouillonne. Et c’est avec elle que nous allons prendre nos repères pour partir à la rencontre de l’Inde.

Ce que nous retiendrons de Jaipur, ce sont le palais des vents « Hawa Mahal«  somptueux aux premières lueurs du jour, une première rencontre touchante avec des singes dans leur temple au creux de la vallée de Galta et le palais flottant sur les eaux du lac Man Sagar le « Jal Mahal« .

Mais ce qui fait l’attrait de Jaipur c’est sa proximité avec l’ancienne capitale forteresse Amber à quelques kilomètres. Nous louerons un tuk tuk à la journée pour nous rendre au palace. Nous découvrirons un palace à flanc d’une colline où se loge la forteresse de Jaigarth. La vue depuis cette forteresse est superbe et vaut largement la petite grimpette d’une vingtaine de minutes. L’Amber Palace datant du XVIème sera notre première rencontre avec l’époque des maharajahs et une plongée au cœur des milles et une nuit qui ne nous quittera plus pendant notre traversée du Rājasthān.

 

 

 

{"autoplay":"true","autoplay_speed":3000,"speed":300,"arrows":"true","dots":"true"}

Laisser un commentaire