Hampi, la cité perdue

À notre arrivée après un trajet à nouveau en bus de nuit depuis Mapusa Goa, nous avons le plaisir, à la descente du bus, d’être accueillis par un panneau welcome de notre hôtel, situé dans Hampi Bazar.

La chambre n’est malheureusement pas à la hauteur de la qualité de l’accueil mais pour deux nuits on s’en contente. On la classe quand même au top trois des plus pourries !

On part rapidement à la découverte du site qui recense près de 400 temples sur 30 km² de nature tropicale. C’est d’ailleurs cette nature qui nous marque bien plus que les temples pour une bonne part en ruine. Nous visitons le site à pied, longue balade jusqu’à Hanuman temple d’où la vue est splendide. Nous vivrons des aventures épiques, suite à la traversée de la rivière Tungabhadra, qui auront sans nulle doute fait rire les villageois. Le lendemain, nous suivons les conseils du routard en louant un vélo, rendant la visite du site plus agréable. Hampi est un haut lieu de pèlerinage pour les hindous et est classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Il s’agit d’une cité des rois Vijayanagar qui donnèrent ces splendides constructions que l’on s’imagine sur un si large espace et ce entre le XIV et XV siècles.

Mais de notre étape à Hampi, on retient surtout nos rencontres avec Line une lyonnaise de 66 ans routarde seule pour deux mois et avec Alexandra et Eddie, un couple avec de beaux projets à qui on souhaite un aboutissement réussi.

Hampi est un havre de paix, loin de toutes connexions et privilégiant ainsi l’échange. Parce que oui on le remarque, internet et les réseaux sociaux rompent parfois ce qui fait aussi part du voyage, la rencontre avec l’autre.

 

{"autoplay":"true","autoplay_speed":3000,"speed":300,"arrows":"true","dots":"true"}

 

Laisser un commentaire