Iran, le golfe Persique sous 43 degrés

Après l’événement tragique au Kaluts, nous quittons Mahan en direction des villes de Rayen et Bam afin d’y découvrir ces citadelles, reconnues pour être les plus grands édifices en brique crue au monde. Nous visitons celle de Rayen et passons devant celle de Bam, malheureusement détruite par un tremblement de terre en 2003 et dont la reconstruction est toujours en cours.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En continuant la route en direction de Bandar Abbass, on fait un bivouac sur le site archéologique de Jiroft où les gardiens nous garent en sécurité à l’intérieur de la cour de leurs baraquements. Ils nous offrent même l’électricité, ce qui me permettra de revoir le grandiose film « Whiplash » de Damien Chazelle et de me changer les idées!

Les ruines découvertes sur le site appartiennent à une culture propre, nommée la civilisation de Jiroft, et qui serait un lien entre la civilisation de l’Indus et le royaume ancien d’Elam au IIIème millénaire av. JC. Les gardiens nous racontent l’histoire du site, une plongée au cœur d’un centre certainement très animé en échanges commerciaux, les prémices de la route de la Soie. Ils nous accueillent avec une bienveillance qui nous fait du bien.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On rejoint Bandar Abbass, ville portuaire iranienne située au bord du golfe Persique et capitale de la province de Hormozgan. Position stratégique sur le détroit d’Ormuz, nous prenons connaissance de l’actualité, aussi brûlante que l’air que nous respirons, entre les Etats-Unis et l’Iran. Les iraniens nous font part de leurs craintes pour l’avenir et leurs familles.

Dès notre arrivée, nous avons la surprise d’être accueilli par l’ami Safarali rencontré à Macchad. Son papa est hospitalisé à Bandar Abbass, mais il prend le temps de nous montrer la ville. Il apprend que c’est mon anniversaire de part les messages que je reçois et qui interrompent nos échanges 🙂 Et il va organiser une surprise avec un superbe gâteau et des bières! Nous passons une journée de folie, je suis sur un petit nuage et j’avoue que je l’ai un peu cherché cette affection démesurée pour mes 43 printemps!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Aux aurores, nous partons visiter l’île d’Ormuz, située à l’entrée du détroit d’Ormuz entre le Golfe Persique et la mer d’Oman. C’est une île volcanique avec un littoral sud et est caractérisé par une côte abrupte et un littoral nord et ouest par de longs bancs de sable. Nous faisons le tour de l’île en tuk tuk avec Waidi et cet environnement lunaire nous enchante.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le lendemain on rejoint l’île de Queshm, située au large de la côte sud de l’Iran, séparée par le détroit de Clarence, à l’est du golfe Persique, dans le détroit d’Ormuz. Avec ses 100 kilomètres de long, elle est la plus grande île iranienne et également du golfe Persique.

Nous pensions rester au moins une semaine sur cette île mais l’approche des 50 degrés et la moiteur de l’air nous obligent à écourter le séjour. La baignade est difficile puisque je ne peux me baigner en maillot de bain. Nous trouvons toutefois un coin tranquille, un paradis perdu. Nous visitons le géopark et notamment la plus grande grotte de sel au monde d’une longueur de 6 km. Nous y rencontrons Minoo et Koosha que nous revoyons à Téhéran quelques semaines plus tard (cf. Iran, le choc du T’aarof). Safarali nous dégote le bon plan pour des pneus, dont nous vous relatons l’histoire dans l’article dédié à nos réparations.

Nous quittons l’île en nage mais avec des pneus neufs!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On rejoint Parsia, la petite cité où vit la famille de Safarali. On se pose trois jours à vivre au rythme de la famille, c’est à dire, dormir le jour et vivre la nuit! La chaleur est telle que l’on apprécie la climatisation de la maison. On se délectera de ces moments uniques où nous avons vraiment été chouchoutés! Les plats de Nargès sont merveilleux et on passe ainsi notre temps à se régaler entre deux siestes. On reprend la route avec la vague à l’âme en direction des villes très touristiques du centre, dont la première étape est Shiraz.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire