Turquie, la côte méditerranéenne

Avant de rejoindre cette mer qui nous est si familière, nous prenons le temps d’un petit déjeuner gargantuesque au Monastery Cave Hotel de Mustafapasa, en Cappadoce. Et comme on est déjà nostalgique de quitter cette si belle région, on prolonge nos conversations avec les motards français présents à l’hôtel et qui ont réalisé le raid Orion Revival 2019. Passé les 11h, on se décide enfin à partir! Toutefois, nous ne quittons pas aussi vite la région car on décide de faire une dernière virée aux cascades de Kapuzbaşi Şelale situées au cœur du parc national d’Aladaglàr. Le mont Aladaglàr est le massif le plus élevé du Taurus central, soit 3700 m. La route jusqu’aux chutes d’eau vaut vraiment ce petit crochet d’une centaine de bornes! Il faut s’acquitter d’un droit d’entrée (18 lira pour un camping car) pour découvrir ces cascades d’une hauteur de 40 à 60 m. Nous repartons de ce cadre exceptionnel en début d’après midi et on commence à se douter que nous n’atteindrons pas la mer le soir même. À la nuit tombée, on s’arrête sur une aire de repos de sympathiques routiers et contrairement à nos craintes, nous avons vraiment bien dormi! Ragaillardis, nous sommes motivés pour atteindre l’objectif d’un plongeon dans les eaux salées de cette mer chérie!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après 6h30 sur une route assez jolie, mais loin d’être la cerise annoncée par le routard, nous allons nous réjouir de faire enfin trempette 🙂 Et c’est à Side, que nous allons vivre notre premier bivouac en bord de mer. Mais nous voilà posés pied au pays des « bisounours », où tout est fait pour les touristes sans cerveaux jusqu’au prix affichés en Euro! Side est donc une petite ville où trône un théâtre romain splendide et où affluent touristes allemands et russes. Le prix de l’entrée étant de 42 lira par personne pour la majorité des sites, nous décidons de ne pas visiter ce théâtre qui s’observe facilement de l’extérieur.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dès le lendemain, nous fuyons cette atmosphère pour découvrir les œuvres des civilisations lyciennes et romaines. En mode raccordement à mes lointains souvenirs de cours d’histoire passionnants de Mme Lambert et de mémorables péplums tels que Troie, Gladiator…nous partons rejoindre le premier site de notre liste : ASPENDOS.

Construit au II° s apr. JC sous le règne de Marc Aurèle, l’empereur du Général Maximus Decimus Meridius, le théâtre est considéré comme le plus beau d’Asie Mineure. Il contient 15000 places et accueille un festival d’été. Du coup impossible de voir les loges, mais on ne sait pas si cela est possible hors festival. Coup de l’entrée 42 lira par personne. Ne pas se restreindre au théâtre et grimper jusqu’à l’aqueduc! Les chinois ne s’aventurent pas dès que le sentier est bringuebalant 🙂

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour le deuxième site, on a choisit de visiter la cité de PERGE. Fondée par les grecs et conquise par Alexandre le Grand, nous allons nous prendre au jeu des empereurs en jouant du pouce au milieu des ruines de l’immense stadium. Coup de l’entrée 42 lira par personne. Attention le théâtre se trouve de l’autre côté de la rue! à ne pas zapper, il est très intéressant pour les fresques assez bien conservées sur le mur de scène.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Malgré la chaleur écrasante, nous nous dirigeons vers Antalya où nous avons rendez-vous avec les baroudeurs aguerris rencontrés à l’Eglise rouge en Cappadoce, Sylvaine et Jean Pierre. Ces retrouvailles sympathiques nous permettent cette fois de discuter sans l’interruption d’un gendarme et nous profitons de l’organisation de Sylvaine pour visiter la vieille ville plutôt bien restaurée, offrant ainsi une balade fort agréable.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On se donne rendez vous pour un bivouac ayant le même programme pour le lendemain mais le spot Ioverlander va nous donner du fil à retordre et après quelques déboires, vers les 22h, on arrive enfin à se retrouver! On prolonge la soirée et le dodo sera plaisant pour tous 🙂 Au matin, nous vaquons tous à nos occupations avant de rejoindre le site de TERMESSOS où nous allons découvrir les fameux tombeaux lyciens et surtout un théâtre de la période hellénistique pouvant contenir jusqu’à 4200 personnes avec une vue fantastique sur les montagnes.

Ce site en pleine nature sauvage est préservé du tourisme de masse. L’entrée est de 7 lira par personne. Il faut bien se chausser pour jouer aux explorateurs et ouvrir les yeux en grand afin de ne pas passer à côté des tombeaux creusés dans la roche!

Après cette magnifique journée à faire travailler notre imaginaire, nous rejoignons le bord de mer. Le spot trouvé pour partager un dernier bivouac avec Sylvaine et Jean-Pierre ne sera pas des plus glamours mais il nous permettra toutefois de passer une douce soirée!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au réveil, on quitte nos acolytes baroudeurs pour explorer la côte et on s’arrête au village de Çirali où la plage donne grande envie de prolonger le séjour! Mais c’est dommage, l’orage est déclaré, il pleut et les éclairs nous invitent à poursuivre! On retrouve le soleil quelques kilomètres plus loin et on improvise une baignade depuis une de ces merveilleuses criques qu’offre la région. Le soir, en cherchant à voir d’autres tombeaux lyciens dont un qui serait à demi immergé, nous terminons en beauté au petit port de Kaleköy.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le lieu est idyllique pour un bivouac en combinant sublime paysage, calme et une douche avec pression! Sur ce spot extraordinaire, nous rencontrons des camtars du Sud Ouest faisant partis de l’association « voyages utiles en camping-car« . Après un sympathique moment d’échange, nous découvrons que nous connaissons des personnes en commun! Le monde est définitivement petit 🙂

Nous voyons les tombeaux lyciens dont une effectivement à demi immergée et visible depuis le village, situé derrière la colline (à peine 20 minutes de marche). Nous visitons le château au petit matin (14 lira par personne) afin de profiter d’une belle lumière sur ce bout de côte face à l’île de Kekova où il est possible de voir des ruines immergées datant de la civilisation lycienne. L’afflux de touristes nous invite à décliner l’exploration de Kekova!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Avant de quitter la mer pour rejoindre Pamukkale plus au nord, nous faisons un petit tour à Kas pour permuter les pneus d’Orbis. On s’invite ensuite à stopper à Patara pour découvrir depuis le belvédère la sublime plage protégée, longue de 18 km et qui serait la plus belle de Turquie. Mais à notre arrivée au Belvédère, le vent est si fort que le sable nous frappe les gambettes et qu’il est presqu’impossible d’ouvrir les yeux pour profiter du beau coucher de soleil sur les dunes! Bref, pas le meilleur des souvenirs d’autant que le chien errant alors sympathique lors de notre apéro, n’aura de cesse de se donner la voix toute la nuit!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ainsi, loin des touristes et à quelques kilomètres de Patara, nous partons en bons sauvages nous réfugier à PINARA, une des plus grandes cités lyciennes agrandie par les romains. À notre arrivée, c’est la béatitude qui peut se lire sur nos visages! Il est en effet peu fréquent de voir dans sa vie un immense rocher où des petites mains ont creusé jusqu’à 12000 tombes ! L’entrée au site est gratuite et nous y passerons une dernière nuit dans un calme à étonner les morts!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

2 Replies to “Turquie, la côte méditerranéenne”

  1. quelle bonheur de voir ces magnifiques photos des paysages fabuleux un grand merci pour le texte et les photos gr^ace à vous nous voyageons aussi merci!!!!!!merci!!!!!!!!avec Jacky Monique une amie nous partons lundi 23 pour rejoindre le puy en velay en partant de Belmont.10à12 jours de marche. Je suis contente de reprendre le chemin c’est une cure pour le corps et l’esprit. Début octobre vers le 5 je vous raconterai notre périple. Dans cette attente je vous fais mes plus grosses et douces bises Andrée bonne continuations à vous je penserai très fort à vous sur mon chemin.

    1. Merci beaucoup et quel plaisir de partager nos découvertes et photos 🙂 Profite bien de cette belle randonnée. j’ai beaucoup pensé à toi hier lors d’une visite au musée Chorus d’Istanbul. Je vais te transmettre les photos, tu comprendras. Bien à toi. Gros bisouxxx.

Laisser un commentaire